Les gratitudes / Delphine de Vigan

Livre

Vigan, Delphine de. Auteur

Edité par Lattès. Paris - 2019

Michka perd progressivement l'usage de la parole. A ses côtés, pour la soutenir, il y a Jérôme, son orthophoniste, et la jeune Marie, dont elle est très proche. Un roman qui explore les différentes formes de la gratitude. ©Electre 2019

Remarqué par les bibliothécaires

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

Les Loyautés / Delphine de Vigan | Vigan, Delphine de. Auteur

Les Loyautés / Delphine de Vigan

Livre | Vigan, Delphine de. Auteur | 2018

Une exploration des loyautés qui les unissent ou enchaînent Théo Lubin, enfant de parents divorcés, son ami Mathis Guillaume avec qui il se lance dans des jeux dangereux, leur professeur Hélène, marquée par une enfance violente, e...

Avis des bibliothécaires adultes


Sujet(s) : collège d'enseignement secondaire
Sujet(s) : adolescence

Cote(s) : R VIG

Localisation : Louis Aragon Adultes ; Apostrophe Adultes

Emplacement : Adultes 5e étage

Les Heures souterraines / Delphine de Vigan | Vigan, Delphine de. Auteur

Les Heures souterraines / Delphine de Vigan

Livre | Vigan, Delphine de. Auteur | 2016

Mathilde prend tous les jours le métro et le RER D pour se rendre à son travail. Thibault, un médecin urgentiste, passe son temps dans les rues parisiennes et auprès des patients chez qui on l'envoie. Un jour de mai, Mathilde et T...

Cote(s) : R VIG

Localisation : Apostrophe Adultes ; Louis Aragon Adultes

Emplacement : Adultes 5e étage

Les loyautés / Delphine de Vigan | Vigan, Delphine de. Auteur

Les loyautés / Delphine de Vigan

Livre | Vigan, Delphine de. Auteur | 2018

Une exploration des loyautés qui unissent ou enchaînent Théo Lubin, enfant de parents divorcés, son ami Mathis Guillaume, avec qui il se lance dans des jeux dangereux, leur professeur Hélène, marquée par une enfance violente, et C...

Cote(s) : R VIG gc

Localisation : Apostrophe Adultes

Emplacement : Adultes 5e étage

Ceux qui ont emprunté ont aussi emprunté

Vivre vite / Brigitte Giraud | Giraud, Brigitte. Auteur

Vivre vite / Brigitte Giraud

Livre | Giraud, Brigitte. Auteur | 2022

Vingt ans après la mort de son mari Claude survenue suite à un accident de moto, l'auteure replonge dans les journées qui ont précédé l'accident le 22 juin 1999. Elle se rappelle la perspective d'un déménagement, les devoirs famil...

Remarqué par les bibliothécaires


Sujet(s) : mort

Cote(s) : R GIR

Localisation : Apostrophe Adultes ; Louis Aragon Adultes

Emplacement : Adultes 5e étage

On était des loups / Sandrine Collette | Collette, Sandrine (1970-....). Auteur

On était des loups / Sandrine Collette

Livre | Collette, Sandrine (1970-....). Auteur | 2022

Liam rentre chez lui après avoir passé la journée à chasser dans les forêts montagneuses. Son fils Aru, 5 ans, a l'habitude de l'attendre devant la maison lorsqu'il s'absente ainsi. Liam découvre alors les empreintes d'un ours et ...


Sujet(s) : paternité

Cote(s) : R COL

Localisation : Apostrophe Adultes ; Louis Aragon Adultes

Emplacement : Adultes 5e étage

Chargement des enrichissements...

Avis

Avis des lecteurs

  • Quand les mots s'échappent 4/5

    Michka perd peu à peu l'usage de la parole et une partie de son autonomie. A travers les points de vue de Marie, une jeune femme attentionnée et de Jérôme, un orthophoniste à l'écoute, nous suivons le parcours de la vieille dame; De l'entrée difficile en EHPAD face à une directrice déshumanisée aux derniers instants de sa vie, Michka sent les mots lui échapper. Ceux qui l'entourent prennent conscience que le temps passe trop vite et que l'essentiel n'a pas été dit: merci pour les moments partagés. Tout lecteur qui a un proche en EHPAD se retrouvera dans ces dialogues que l'auteure a su mettre en mots.

    J56 - Le 05 novembre 2019 à 08:54
  • EXISTENCE AMOINDRIE 4/5

    Certes l'ouvrage est pétri de bons sentiments mais il offre un bon témoignage sur la vie en EPHAD. A terme cependant l'usage abusif de la confusion du langage chez la vieille dame peut lasser tout comme les récits (drôles) de rêves. Un plaisir minuscule donc mais un plaisir quand même. Merci Delphine de VIGAN mais un peu moins de facilité dans le prochain roman !

    M. LOTOUX François - Le 19 septembre 2019 à 20:00