Profanes / Jeanne Benameur

Livre

BENAMEUR, Jeanne. Auteur

Edité par Actes Sud. Arles (Bouches-du-Rhône) - 2013

Chirurgien du coeur à la retraite, le docteur Octave Lassalle a décidé d'organiser le temps qu'il lui reste à vivre. Avec une équipe de quatre accompagnateurs, il découpe ses journées en quartiers, et tente de sauver sa propre vie, comme il le faisait auparavant pour d'autres, autour de la table d'opération, sans le secours d'aucune religion.
*Avis de bibliothécaire : Octave Lassalle, un chirurgien cardiaque retraité, sent le besoin d’avoir un environnement propice à la poursuite de sa vie. Il veut atténuer les doutes et les blessures qui l’obsèdent. C’est pourquoi il va s’entourer de quatre personnes plus ou moins meurtries par la vie et qui vont l’accompagner dans ce chemin difficile. J. Benameur nous offre un roman intimiste avec une évolution constante d’un doute qui se transforme petit à petit en plénitude. Christine

Avis des bibliothécaires adultes

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

Les Mains libres / Jeanne Benameur | BENAMEUR, Jeanne. Auteur

Les Mains libres / Jeanne Benameur

Livre | BENAMEUR, Jeanne. Auteur | 2004

Madame Lure est une vieille femme qui vit seule, depuis la mort de son mari, s'efforçant de ne pas trop se souvenir. Un jour, elle surprend un jeune voleur dans un magasin. De manière irraisonnée, elle se met à le suivre, jusqu'à ...

Cote(s) : R BEN

Localisation : Apostrophe Adultes

Emplacement : Adultes 5e étage

Laver les ombres / Jeanne Benameur | BENAMEUR, Jeanne. Auteur

Laver les ombres / Jeanne Benameur

Livre | BENAMEUR, Jeanne. Auteur | 2008

Dans la quête de la beauté et la perfection du geste, Léa danse pour contraindre son corps qui se refuse au plaisir, à l'image de sa mère qui devait se prostituer. Par une nuit d'orage en bord de mer, mère et fille se retrouvent p...


Sujet(s) : mère-fille, roman

Cote(s) : R BEN

Localisation : Apostrophe Adultes

Emplacement : Adultes 5e étage

Les Insurrections singulières / Jeanne Benameur | BENAMEUR, Jeanne. Auteur

Les Insurrections singulières / Jeanne Bename...

Livre | BENAMEUR, Jeanne. Auteur | 2011

L'histoire d'un fils d'ouvrier, en délicatesse avec lui-même, entre France et Brésil, entre rébellion et héritage familial.

Cote(s) : R BEN

Localisation : Apostrophe Adultes ; Louis Aragon Adultes

Emplacement : Adultes 5e étage

Ceux qui ont emprunté ont aussi emprunté

Rien ne s'oppose à la nuit / Delphine de Vigan | Vigan, Delphine de. Auteur

Rien ne s'oppose à la nuit / Delphine de Viga...

Livre | Vigan, Delphine de. Auteur | 2011

Au coeur de la mémoire familiale, entre souvenirs lumineux et secrets enfouis, un roman autour de Lucile, la propre mère de Delphine de Vigan. Prix roman France Televisions 2011. Prix Renaudot des lycéens.Avis des bibliothécaires ...

Avis des bibliothécaires adultes


Sujet(s) : mère, roman
Sujet(s) : famille, roman
Sujet(s) : maladie, roman
Sujet(s) : trouble psychique

Cote(s) : R VIG

Localisation : Louis Aragon Adultes ; Apostrophe Adultes

Emplacement : Adultes 5e étage

Les Insurrections singulières / Jeanne Benameur | BENAMEUR, Jeanne. Auteur

Les Insurrections singulières / Jeanne Bename...

Livre | BENAMEUR, Jeanne. Auteur | 2011

L'histoire d'un fils d'ouvrier, en délicatesse avec lui-même, entre France et Brésil, entre rébellion et héritage familial.

Cote(s) : R BEN

Localisation : Apostrophe Adultes ; Louis Aragon Adultes

Emplacement : Adultes 5e étage

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs

  • la mort ne m'intéresse pas 3/5

    Octave Lassalle, un chirurgien cardiaque retraité, sent le besoin d’avoir un environnement propice à la poursuite de sa vie. Il veut atténuer les doutes et les blessures qui l’obsèdent. C’est pourquoi il va s’entourer de quatre personnes plus ou moins meurtries par la vie et qui vont l’accompagner dans ce chemin difficile. J. Benameur nous offre un roman intimiste avec une évolution constante d’un doute qui se transforme petit à petit en plénitude.

    par Christine Le 10 mai 2017 à 14:21