Légende d'un dormeur éveillé : roman / Gaëlle Nohant

Livre

Nohant, Gaëlle. Auteur

Edité par Ed. Héloïse d'Ormesson. Paris - 2017

La romancière retrace la vie du poète surréaliste Robert Desnos. Elle le suit dans Paris, à Cuba ou à Belle-Ile, décrit ses séances de spiritisme, les soirées en compagnie d'Eluard, de Man Ray ou de Picasso et raconte ses derniers jours, au camp de Theresienstadt. ­Electre 2017

Autres documents dans la collection «Littérature française»

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

La part des flammes : roman / Gaëlle Nohant | Nohant, Gaëlle. Auteur

La part des flammes : roman / Gaëlle Nohant

Livre | Nohant, Gaëlle. Auteur | 2015

4 mai 1897. Le tragique incendie du Bazar de la charité mêle les destins de Sophie d'Alençon, duchesse charismatique qui passe son temps dans les hôpitaux pour tuberculeux, Violaine de Raezal, comtesse devenue veuve trop tôt pour ...

Cote(s) : R NOH

Localisation : Louis Aragon Adultes
La Femme révélée / Gaëlle Nohant | Nohant, Gaëlle. Auteur

La Femme révélée / Gaëlle Nohant

Livre | Nohant, Gaëlle. Auteur | 2020

Paris, 1950. Eliza Donneley, devenue Violet Lee, a quitté précipitamment sa famille à Chicago. Elle se cache en France, où, à travers l'objectif de son appareil photo, elle capte l'humanité des invisibles. En 1968, Violet revient ...


Sujet(s) : femme
Sujet(s) : guerre

Cote(s) : R NOH

Localisation : Louis Aragon Adultes
La femme révélée | Nohant, Gaëlle. Auteur

La femme révélée

Livre numérique | Nohant, Gaëlle. Auteur

Paris, 1950. Eliza Donneley se cache sous un nom d’emprunt dans un hôtel miteux. Elle a abandonné brusquement une vie dorée à Chicago, un mari fortuné et un enfant chéri, emportant quelques affaires, son Rolleiflex et la photo de ...

Ceux qui ont emprunté ont aussi emprunté

Les Loyautés / Delphine de Vigan | Vigan, Delphine de. Auteur

Les Loyautés / Delphine de Vigan

Livre | Vigan, Delphine de. Auteur | 2018

Une exploration des loyautés qui les unissent ou enchaînent Théo Lubin, enfant de parents divorcés, son ami Mathis Guillaume avec qui il se lance dans des jeux dangereux, leur professeur Hélène, marquée par une enfance violente, e...

Avis des bibliothécaires adultes


Sujet(s) : collège d'enseignement secondaire
Sujet(s) : adolescence

Cote(s) : R VIG

Localisation : Louis Aragon Adultes ; Apostrophe Adultes

Emplacement : Adultes 5e étage

L' art de perdre / Alice Zeniter | Zeniter, Alice. Auteur

L' art de perdre / Alice Zeniter

Livre | Zeniter, Alice. Auteur | 2017

Alors que la France est traversée par une crise identitaire, l'écrivaine s'interroge sur ses origines algériennes, dont elle ne connaît rien, du fait du silence douloureux de sa famille. Elle choisit alors de raconter le destin de...


Sujet(s) : Algérie
Sujet(s) : immigré
Sujet(s) : harki

Cote(s) : R ZEN

Localisation : Apostrophe Adultes ; Louis Aragon Adultes

Emplacement : Adultes 5e étage

Chargement des enrichissements...

Avis

Avis des lecteurs

  • BÂTIR DES LENDEMAINS INDOCILES 5/5

    Cette citation représente bien le poète révolté Robert DESNOS de la houleuse aventure surréaliste, à la radio et au journalisme jusqu'à l'Occupation, à la déportation et jusqu'à son décès en 1945 à Terezin. La force du récit est de faire oublier la richesse de la documentation pour donner vie au poète. Les multiples et brèves citations y contribuent largement. Un gros pavé INDISPENSABLE.

    M. LOTOUX François - Le 29 décembre 2017 à 19:40
  • roman très riche, peut-être un peu trop... 3/5

    Ce roman présente la vie du célèbre poète Robert Desnos : nous découvrons le Paris des artistes durant les années 1920-30 puis le Paris des Résistants pendant la seconde guerre mondiale. Nous suivons la vie très remplie de Desnos et de ses amis (et également ses ennemis) : entre autres, Man Ray, Prévert, Eluard, Aragon, Breton, Garcia Lorca, Foujita et sa femme Youki dont il tombe amoureux. Le roman est partagé entre les 450 premières pages, très précises, très documentées et la dernière centaine de pages qui constitue comme un journal de Youki après l'arrestation et la déportation de Desnos (vers les camps de concentration et d'extermination d'où il ne reviendra pas vivant). La première partie est tellement riche qu'elle peut contenir des longueurs, des répétitions et finalement m'a légèrement ennuyée alors que la dernière partie est très réussie, pleine d'émotion et vaut vraiment le coup d'être lue. Nous découvrons un poète engagé tout au long de sa vie qui ne se résume pas aux poèmes appris à l'école primaire.

    GG - Le 02 décembre 2017 à 11:18