La Serpe / Philippe Jaenada

Livre

Jaenada, Philippe. Auteur

Edité par Julliard. Paris - 2017

Le parcours d'Henri Girard, accusé en 1941 d'avoir assassiné son père, sa tante et leur bonne dans leur château près de Périgueux. Il est emprisonné durant dix-neuf mois. Un as du barreau de l'époque obtient son acquittement. Henri dilapide la fortune familiale et s'exile en Amérique latine, avant de revenir en France sous le pseudonyme de Georges Arnaud pour publier Le salaire de la peur. Prix Femina 2017. ­Electre 2017

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

Sans preuve & sans aveu / Philippe Jaenada | Jaenada, Philippe. Auteur

Sans preuve & sans aveu / Philippe Jaenada

Livre | Jaenada, Philippe. Auteur | 2022

A partir de l'exemple d'un homme de 66 ans condamné à quinze ans de prison malgré l'absence de preuves, l'auteur dresse un réquisitoire contre les dysfonctionnements du système judiciaire français. ©Electre 2022


Sujet(s) : erreur judiciaire
Sujet(s) : fait divers

Cote(s) : R JAE

Localisation : Apostrophe Adultes

Emplacement : Adultes 5e étage

Sulak / Philippe Jaenada | Jaenada, Philippe. Auteur

Sulak / Philippe Jaenada

Livre | Jaenada, Philippe. Auteur | 2013

Bruno Sulak fut, au début des années 1980, l'homme le plus recherché de France. Il défraya la chronique et séduisit tous ceux qui croisèrent sa route jusqu'à celui qui mit fin à sa cavale. Ce roman, construit sous forme d'anecdote...

Cote(s) : R JAE

Localisation : Apostrophe Adultes

Emplacement : Adultes 5e étage

La femme et l'ours : roman / Philippe Jaenada | Jaenada, Philippe. Auteur

La femme et l'ours : roman / Philippe Jaenada...

Livre | Jaenada, Philippe. Auteur | 2012

Depuis que Serge Sabaniego, surnommé Bix, est devenu père de famille, il s'est transformé en pantouflard. Et puis un jour, une dispute conjugale l'entraîne dans une chute en spirale, dans une errance fortement alcoolisée qui le mè...

Cote(s) : R JAE

Localisation : Apostrophe Adultes

Emplacement : Adultes 5e étage

Ceux qui ont emprunté ont aussi emprunté

La Treizième heure / Emmanuelle Bayamack-Tam | Bayamack-Tam, Emmanuelle (1966-....). Auteur

La Treizième heure / Emmanuelle Bayamack-Tam

Livre | Bayamack-Tam, Emmanuelle (1966-....). Auteur | 2022

Farah, une adolescente, est la fille de Lenny, le fondateur de l'Eglise de la Treizième heure, qui l'élève seul. Dans cette communauté millénariste à la fois féministe, queer et animaliste, les membres, des êtres souvent fragiles ...

Cote(s) : R BAY

Localisation : Apostrophe Adultes

Emplacement : Adultes 5e étage

Sans preuve & sans aveu / Philippe Jaenada | Jaenada, Philippe. Auteur

Sans preuve & sans aveu / Philippe Jaenada

Livre | Jaenada, Philippe. Auteur | 2022

A partir de l'exemple d'un homme de 66 ans condamné à quinze ans de prison malgré l'absence de preuves, l'auteur dresse un réquisitoire contre les dysfonctionnements du système judiciaire français. ©Electre 2022


Sujet(s) : erreur judiciaire
Sujet(s) : fait divers

Cote(s) : R JAE

Localisation : Apostrophe Adultes

Emplacement : Adultes 5e étage

Chargement des enrichissements...

Avis

Avis des lecteurs

  • FAÎTES ENTRER L'ACCUSÉ 3/5

    Innocenté du meurtre de son père, sa tante et une servante en 1941 il se fera connaître plus tard comme Georges ARNAUD- Le salaire de la peur- JAENADA reprend l'enquête à zéro, bâclée à charge par la gendarmerie locale, démontée par un ténor du Barreau ; c'est long, très très long-600 pages quand même ! Heureusement que, de temps en temps, Jaenada se livre à ses habituelles et savoureuses digressions.

    M. LOTOUX François - Le 19 avril 2018 à 19:56
  • Une trop longue enquête 2/5

    Les 175 premières pages sont une biographie quelque peu subjective de la vie de Henri Girard qui connaîtra la gloire littéraire sous le pseudonyme de Georges Arnaud, auteur du roman "Le salaire de la peur ". La suite est une très longue enquête conduite par Jaenada sur le triple meurtre dont fut accusé Henri Girard en octobre 1941. Le sujet est très documenté. Il aurait pu être passionnant mais on s'ennuie quelque peu dans cette quête conduite 70 ans après les faits. Beaucoup de détails et de multiples digressions ( emploi de triples parenthèses) émaillent le récit. Ce qui fait d'ordinaire l'originalité de l'auteur se révèle ici un handicap pour un récit qui n'a de roman que le nom. Heureusement, certains lecteurs apprécieront. A chacun de juger.

    J56 - Le 26 décembre 2017 à 16:55